Aux origines du langage - Une histoire naturelle de la parole
Dessalles, J-L.
Paris : Editions Hermès.
350 p.

        

À lire :
- L’avis de Gérard Sabah
- Notes par Jean-Paul Baquiast

 

Aux origines du langage
Une histoire naturelle de la parole

Jean-Louis Dessalles

ENST - Département Informatique & Réseaux 46 rue Barrault - 75013 Paris - France - dessalles at enst.fr

 

Résumé

La capacité de langage est souvent présentée comme l’aboutissement inévitable d’une évolution qui va de l’amibe à l’homme. En acquerrant les prédispositions nécessaires à l’usage de la parole, notre espèce aurait simplement franchi une étape supplémentaire.

Pourtant, ce comportement auquel nous consacrons une part significative de notre temps éveillé est, par bien des aspects, différent de la communication animale. En reliant la structure de chaque composante du langage (phonologie, syntaxe, sémantique, pragmatique) à ses possibles fonctions, l’auteur révèle un paradoxe : pourquoi les être humains cherchent-ils inlassablement à fournir des informations à leurs congénères ? Le comportement langagier semble faire exception à la théorie darwinienne, qui prévoit que les organismes se préoccupent avant tout de leur propre survie.

Pour résoudre ce paradoxe, l’auteur nous demande de remonter aux origines du langage. Il en vient à l’idée que l’émergence de notre manière de communiquer est liée au mode d’organisation particulier des groupes humains. Les premières formes de langage seraient apparues, chez les hominidés, comme un moyen pour les individus de se choisir afin de former des coalitions. Ainsi, loin de résulter d’une tendance évolutive générale, l’apparition du langage serait une conséquence de l’organisation sociale singulière de notre espèce.

mots clés: évolution, langage, linguistique, phonologie, syntaxe, sémantique, pragmatique, modélisation, sélection naturelle, coopération, politique.

Sommaire

Avant-propos

Partie I                 La place du langage dans l’histoire de notre espèce

Chapitre 1            Communication animale et communication humaine

1.1. Le statut biologique du langage
1.2. La communication animale
1.3. Du signal au comportement
1.4. Le langage en tant que code
1.5. La communication du primate humain
1.6. L’usage du langage par les humains
1.7. L’originalité du langage

Chapitre 2            Culture, langues et langage

2.1. Pourquoi parle-t-on plusieurs langues ?
2.2. Le mythe de la langue mère
2.3. Le langage et la révolution paléolithique
2.4. L’égale complexité des langues

Chapitre 3            L’ancrage biologique du langage

3.1. Les organes du langage
3.2. Des circuits neuronaux dédiés au langage
3.3. L’apprentissage du langage par l’animal
3.4. La communication animale comporte-t-elle une syntaxe ?
3.5. L’apprentissage du langage et les universaux
3.6. Les capacités linguistiques du nouveau-né
3.7. Le cas des enfants sourds du Nicaragua
3.8. Le langage est une activité obligatoire
3.9. La faculté de langage

Chapitre 4            De fausses évidences concernant l’origine du langage

4.1. Le langage serait un aboutissement nécessaire de l’évolution
4.2. L’évolution vers le langage aurait été progressive et lente
4.3. Le langage comme conséquence de l’intelligence
4.4. Au commencement était le verbe
4.5. Le langage serait un vestige d’une évolution passée

Chapitre 5            Le langage, une curiosité évolutive

5.1. L’évolution : une marche sans but
5.2. La nature semble faire des sauts
5.3. L’émergence du langage serait due à une macromutation
5.4. Le langage dériverait d’une tout autre compétence
5.5. L’explication panglossienne du langage

Chapitre 6            L’optimalité locale du langage

6.1. Entre hasard et nécessité
6.2. Lenteur et rapidité du changement évolutif
6.3. Macro et microévolution dans l’émergence du langage
6.4. Pourquoi communiquer ?

Partie II               Anatomie fonctionnelle de la parole

Chapitre 7            L’agencement des sons

7.1. Les gestes du langage
7.2. Le langage a-t-il été gestuel avant d’être vocal ?
7.3. Les atomes de la langue : gestes ou phonèmes
7.4. La structuration phonologique des langues
7.5. Des structures mentales à la base de l’enchaînement des sons
7.6. La nature des règles du langage
7.7. La fonction biologique de la compétence phonologique

Chapitre 8            Le protolangage

8.1. Communiquer simplement avec des mots
8.2. Un langage qui ne s’apprend pas
8.3. La protosémantique
8.4. Le prélangage, un langage sans phrases
8.5. Le lexique du protolangage
8.6. Protoconversations

Chapitre 9            La mécanique syntaxique

9.1. Le phénomène syntaxique
9.2. L’importance des relations entre mots
9.3. Quelques faits syntaxiques

Chapitre 10          Le rôle de la syntaxe dans la construction du sens

10.1. Du protolangage au langage
10.2. Récursion sémantique et récursion syntaxique
10.3. Le principe de liaison sémantique
10.4. L’autonomie des mécanismes syntaxiques
10.5. Une autre syntaxe
10.6. L’origine de la syntaxe

Chapitre 11          La structure des significations

11.1. Concepts, images et définitions
11.2. La segmentation thématique
11.3. Double sens               228

Chapitre 12          L’émergence du sens

12.1. La dissociation des deux formes de sens
12.2. Un rôle fonctionnel pour la segmentation thématique
12.3. L’apparition de la forme humaine du sens

Partie III              Ethologie du langage

Chapitre 13          Le comportement conversationnel

13.1. Un comportement apparemment futile
13.2. Quelques tentatives pour expliquer les prises de parole

Chapitre 14          L’usage informationnel du langage

14.1. La contrainte de pertinence conversationnelle
14.2. La pertinence dans le mode informationnel
14.3. Des êtres sensibles à l’information
14.4. L’ancrage biologique du mode informationnel
14.5. Le partage instinctif de l’information

Chapitre 15          La naissance de l’argumentation

15.1. La pertinence dans le mode argumentatif
15.2. La notion de conflit cognitif
15.3. La nature récursive de l’argumentation
15.4. La fonction proximale du langage
15.5. L’origine des modes conversationnels

Chapitre 16          Le langage, un paradoxe pour l’évolution

16.1. La théorie du lien social
16.2. Le caractère altruiste du langage
16.3. Langage et coopération
16.4. Langage et tricherie
16.5. Le coût de la communication
16.6. Trois stades dans l’évolution du langage

Chapitre 17          L’origine politique du langage humain

17.1. Ce que gagne le locuteur en étant pertinent
17.2. La théorie du prestige
17.3. Le rôle politique du langage chez les hominidés
17.4. Le langage comme moyen de s’afficher
17.5. Homo loquens ou homo politicus
17.6. Les autres fonctions du langage

Chapitre 18          Epilogue

18.1. Une genèse en trois stades
18.2. Une nouvelle vision du langage
18.3. Perspectives

Bibliographie

Index